So long.

On repasse par New-York et on fait même un tour dans un outlet center, histoire de dépenser un peu en ayant l’impression de faire des affaires. C’est la canicule à NY. On annonce 44°Celsius. Pour peu, la grosse pomme deviendrait de la compote. Heureusement (ou malheureusement) tout est climatisé. Partout où nous sommes allés durant ces 2 semaines, nous avons emporté nos pulls et vestes pour l’intérieur. Dans l’avion, on fait une chouette rencontre: un grand black ancien joueur pro de foot américain de l’équipe de New Orleans. Une montagne de muscles bien sympa. S’il y a un terroriste à bord, on lui enverra John pour lui faire passer l’envie de se faire exploser. Nous atterrissons sans encombre. C’est le moment de faire les comptes. On aura traversé 6 états (New-York, New Jersey, Connecticut, Rhode Island, Massachusetts et Maine), parcouru environ 2000 kilomètres, bu 22 frapuccini, mangé 34 salades Caesar (with chicken, please) et pris 1247 photos. That’s all folks.DSC_0804.jpg

Publicités
Publié dans Non classé | 2 commentaires

Mansions et Pikachu de Newport.

DSC_1412 DSC_1414 DSC_1418 DSC_1416 DSC_1424Bon, ça sent un peu la fin, nous voila repartis vers New-York. On fait une étape à Newport, célèbre pour son cliff trail, à savoir une promenade de plusieurs km en haut des falaises. Là ont été construits des manoirs (mansions), plus grandiloquents les uns que les autres. On a un peu l’impression que peu importe l’esthétique, pourvu qu’on comprenne aux colonnes et à la taille de votre mansion que vous êtes riche. Très riche. Par contre, les quais ont été aménagés et sont truffés de restos très touristiques mais très sympas. En plus, Léon capture Pikachu. Sans nul doute un grand moment du voyage.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Into the wild

DSC_1359 DSC_1384 DSC_1401 DSC_1397 DSC_1399Après la promenade d’hier sous un ciel pluvieux, nous étions un peu frustrés. Nous remettons donc cela aujourd’hui. Il fait beau et nous sommes prêts à en découdre. On s’arrête au visitor center du parc où des rangers ultra-sympas nous indiquent différentes randos. On s’échauffe avec la première, assez courte, très sympa et assez proche des marais. Ensuite on pique-nique sous les pins et on attaque la deuxième (Great Island Trail) qui fait environ 8 miles. (+/- 13km). Il fait mourant de chaud d’autant plus qu’une partie se fait dans le sable. On a à peine fait 1km qu’on est prêts à jouer à la famille t-shirts mouillés. On longe des dunes, des marais et, ô bonheur, une partie se fait sous les pins. On souffle. On peine. Julia est en surchauffe. Les gourdes se vident. Les traits se creusent mais, finalement en en voit le bout. Le tout sur des chemins entretenus comme des jardins flamands et balisés comme une étape du tour de France. On kiffe grave (ça c’est pour si un jeune lit ce blog) et puis nous sommes un petit peu fiers aussi. C’est en ayant le sentiment du devoir accompli qu’on rentre à l’Ambassador Suite Motel (on est sûrs qu’aucun ambassadeur n’y est jamais venu) pour profiter de la piscine.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le pays où on mange les films.

DSC_1373Avant nos randos du jour sur Cape Cod, nous passons au supermarket pour faire des emplettes (une jolie rime bilingue, ça donne un côté poétique à ce blog, non ?). Et là, au rayon « céréales », qui équivaut à l’entièreté du Delhaize de Chastre, c’est l’embarras du choix. Il y en a de toutes le couleurs, de toutes les formes et de tous les noms. Julia, tu veux quoi comme petit dej ? Des Superman ? Des Star Wars ? Des Doris ? Le cinéma américain, ça nourrit plus de personnes encore que ce qu’on pensait.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Nantucket, soleil de plomb et bardeaux gris.

DSC_1337 DSC_1311 DSC_1329 DSC_1332 DSC_1327Au large de Cape Cod, il y a 2 îles. Martha’s Vineyard et Nantucket. On choisit la seconde pour prendre le bateau (gros ferry), ce que Julia attend impatiemment. 2 h15 plus tard, nous débarquons. La première impression, c’est la cohérence architecturale. Toutes les maisons sont dans le même style et grises. En fait, ce sont de petites tuiles de cèdres posées sur les murs et qui grisaillent avec le temps. Très joli. Malheureusement, c’est aussi plein de touristes (comme nous). Et puis, c’est très friqué aussi. Nantucket, c’est un peu le Zoute de l’Oncle Sam. Il y a plein de boutiques qui vendent les mêmes articles qu’ailleurs sauf que c’est le double du prix puisqu’on est à Nantucket. On y fait un tour, on y mange (très bien) et puis on se met en route pour chercher une plage. Le soleil tape aussi fort que Nadal un jour de finale. On se pose sur la sable brûlant pendant une petite heure, le temps de se faire une réserve de coquillages et d’attraper quelques coups de soleil. On rejoint Nantucket downtown et on y refait un tour pour voir si c’est toujours aussi beau que tout à l’heure. Ca l’est. Rassurés, nous reprenons le ferry pour Hyannis et ensuite la voiture pour Yarmouth, notre camp de base. Le lendemain, le but est d’explorer la Cape Cod National Reserve. Sauf qu’il pleut. Et qu’il y a des files. On s’arrête en chemin pour pique-niquer sur la terrasse couverte d’un « glacier ». On pousse jusqu’à la pointe de Cape Cod, une petite ville qui s’appelle Provincetown et qui est très gay. Les drapeaux multicolores flottent partout et il doit y avoir une galerie d’art pour 10 habitants. Nous faisons tout de même une petite promenade dans le national park entre les gouttes et en tentant d’éviter les moustiques. On y laisse tous quelques gouttes de sang.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Rencontre avec le roi.

DSC_1272Aujourd’hui, grosse étape puisque nous redescendons jusque Cape Cod. Mais, en chemin, nous avons une chose à faire. Passer devant chez Stephen King, que l’on appelle ici Steven King, allez savoir pourquoi. C’est le plus bête changement de nom depuis celui de Jean-Claude Van Vaerenberg en Jean-Claude Van Damme. Bref, après une mauvaise adresse trouvée sur internet (Florida av.) et une tenancière de café ultra sympa, nous nous retrouvons devant chez le roi (Broadway). Là, une maison de taille presque normale aux allures de manoir. Il y a bien une grille avec des chauve-souris qui nous indiquent que nous sommes bien à la bonne adresse, sinon tout est assez quelconque. Nous sortons de la voiture pour prendre un cliché. C’est à ce moment-là que le ciel, d’un bleu azur jusqu’ici, se remplit de gros nuages noirs. Quelques secondes plus tard, de grosses gouttes s’écrasent sur nous et nous nous réfugions dans la voiture. Les rares passants commencent à courir. La température descend de plusieurs degrés en quelques secondes et un éclair déchire le ciel. C’est maintenant le déluge. A travers les vitres de la voiture, nous voyons les chauve-souris de la grille prendre leur envol et tourbillonner autour de nous. Dans le manoir, au premier, une fenêtre s’allume. Une ombre se découpe, effrayante. C’est Stephen. Pardon, Steven. Il nous fait un signe de la main. Dans le jardin, un squelette armé d’un taille-haie s’approche. A moins, bien sûr, que ce ne soit notre imagination.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les randonneurs.

DSC_1242 DSC_1247 DSC_1249 DSC_1254 DSC_1261 DSC_1265 DSC_1255Les randonneurs, c’est un film très moyen avec Poelvoorde. Mais c’est aussi le titre de notre très chouette journée dans l’Acadia National Park. Nous avons donc quitté le Eagles Motel dans notre Ford Explorer après avoir fait des courses pour le pique-nique chez Wolmart. (Trois marques dans cette phrase, pas mal pour le placement de produits.) Bref, nous revoilà dans l’Acadia Park pour faire une randonnée. Elle sera plus courte pour Steph, Léon, Julia et JP et plus longue pour Rosalie, Louise et Violette. Mais le début, qui est la partie la plus difficile, est le même. Le dénivelé est important et par moments, il ne faut pas avoir le vertige. Julia s’en sort très bien même si son père n’est pas Frison Roche mais plutôt Frisson Roche. Mouhahaha. En haut, nous arrivons au bord d’un magnifique lac entouré de forêts. On se croirait seuls au monde s’il n’y avait un groupe de chinois qui rient très fort pas loin. On presse le pas. Le premier groupe redescend vers Sand Beach tandis que les filles (R, L et V) continuent vers Nature Center. On se retrouvera en début d’après-midi pour pique-niquer. Ensuite, retour au motel pour profiter un peu de la piscine. Demain une autre randonnée nous attend. On redescend vers le Sud, à Cape Cod, en dessous de Boston. Estimation si tout va bien: 6 heures.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire